Avertir le modérateur

jeudi, 13 décembre 2007

Une politique juste et intelligente ?

Une politique intelligente c’est une politique qui est au service de l’intelligence et qui met l’intelligence à son service.

Ceci signifie selon moi qu’il faut tenir compte :a) -d’une part des deux aspects du terme « intelligence ». L’intelligence est la qualité qui permet de rendre les êtres, les idées, les choses, intelligibles. L’intelligibilité se réalise en premier lieu par le truchement de cet outil que les grecs appelaient le « noûs ». Celui-ci se situe à mi-chemin du cœur et de l’esprit. Il est autrement appelé « intuition », appel intérieur.
Cet « appel intérieur » n’est pas aisément audible car il suppose un apprentissage, une éducation. La contrainte, la peur, la violence, le bruit, interdisent d’entendre cette intuition ou d'utiliser ce "nous".
En conséquence, face à cette difficulté d’écoute, il faut user d’un pis aller et celui-ci n’est autre que l’intelligence de l’esprit. Celle-ci passe par le raisonnement, l’écoute, l’enquête, l’analyse et l’impartialité. Celle-ci implique recherche libre, enseignement de qualité, dialogue libre et souci de l'excellence intellectuelle.
                                                                          b ) Mais une politique de l'intelligence ne peut se faire sans une « politique juste ». L’idée de politique juste était  essentielle pour les anciens et nous avons eu tort d’oublier leurs leçons. Ils soutenaient notamment que l’homme est un animal « social » ou « politique ». Ceci signifiait - non pas que l'homme était bon ou mauvais par nature - mais qu’il avait besoin des autres hommes  (intellectuellement, affectivement, matériellement) pour exister et se réaliser.  Une cité injuste ne peut pas mériter le nom de "cité" ni de "pays". En effet, elle permet -non pas qu’un échange se produise - mais elle est une justification. Celle qui autorise   que certains abusent de la position dominante dans laquelle ils se trouvent pour réduire les autres en esclavage.
En inventant ou en ré-inventant une idée « mécanique » du droit, les « modernes » ont cru qu’ils pourraient éradiquer l’esclavage. Ils se sont trompés.
Est réduit à l’état d’esclave celui qui ne peut penser par lui-même, ne peut s’accomplir, ne peut faire vivre décemment sa famille,travaille pour le compte d’un autre qui l’exploite et profite de multiples avantages sans la moindre réciprocité.
Mais ces questions de « justice » et d’intelligence nécessitent de plus longs développements. J’espère pouvoir les faire prochainement et tout au long de ce blog et profiter des commentaires ou remarques que je recevrais(peut-être) sur ce sujet. 

A bientôt!

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu