Avertir le modérateur

jeudi, 28 février 2008

De l’alliance éthique

 

Dans un de ses derniers livres (Vaincre ses peurs, édition Odile Jacob), Luc Ferry a mis en évidence le fait que le philosophie devait prendre la place de la religion et de la psychanalyse afin de permettre le salut de l’homme sans Dieu.
Cette vision est intéressante. Cependant elle me paraît, par trop marquée par l’idée qu’il faut voir de manière séparée : religion, psychanalyse et philosophie.
Ces « modes » du penser ne s’opposent pas nécessairement. Chacune est liée à l’autre et l’histoire de la pensée le prouve. Si Freud a pensé sa métapsychologie et son inconscient c’est à la fois  pour renouer avec la religion qui tenait que le rêve pouvait instruire et en même temps pour « critiquer » celle-ci car c’est le Surmoi - et non pas Dieu- qui se libérait en parlant aux hommes dans leur sommeil pour l‘auteur de l‘introduction à la psychanalyse.
De même , le dit Freud a-t-il également mis en évidence l’importance de l’inconscient pour critiquer les Lumières et notamment Locke (essai sur l’entendement humain) qui soutenait que les rêveurs ne pensaient pas.
Freud fut donc à la fois le continuateur et le pourfendeur de la philosophie des Lumières. Il ne peut même se penser sans faire référence aux  petites perceptions Leibniziennes et ces petites perceptions ne sont pas étrangères à la conception « divine«  que ledit Leibniz avait du monde…Des ponts existent donc entre les différentes formes de savoir que Ferry parait vouloir opposer pour des raisons qui m‘échappent (mais sans doute l‘ai-je mal compris).
En tout état de cause, sans vouloir nécessairement faire acte d’opposition envers cet auteur brillant - au demeurant - il me paraît qu’une grande philosophie peut naître le jour où précisément des  ponts peuvent se construire et s’élaborer entre les différentes formes de savoir, les époques et les aspirations par son intermédiaire.
La philosophie en effet, a pour tâche de bâtir la cité « virtuelle », la cité des idées…Une fois celle-ci construite, elle facilite l’élaboration de la cité réelle dans nos vies et dans nos quartiers…Le champs de la philosophie est plus étendu que la simple domination des peurs. Mais la victoire sur la peur est un premier pas, j’en conviens. Elle est un préalable. C’est peut-être de ce préalable là dont Luc Ferry voulait nous entretenir. Quoi qu’il en soit, selon moi, une grande philosophie se crée lorsqu’elle parvient à nouer des alliances « éthiques ». Est telle celle qui permet l’échange fructueux et enrichissant, en réciprocité, avec son partenaire dans la plus absolue des fidélité et dans l’amitié. L’alliance de ce type est  effectivement impossible lorsque la confiance entre les individus est absente…La confiance ne peut advenir entre personnes qui ont peur. La victoire sur la peur est donc un préalable (une propédeutique aurait dit Hegel). Toutefois, il faut tenter d’aller plus  loin et construire des routes, des ponts, des maisons communes dans et par le monde des idées et faire en sorte ensuite que ces idées deviennent réalités par le truchement de pensées plus pratiques qui doivent faire partie intégrante de la dite philosophie. Telle doit être la « mission » d’une pensée qui veut « agir » sur le « réel » . Certes une bonne partie de notre société est construite sur la peur et c'est à cette dé-construction là, à cette force là que Ferry propose de s'attaquer prioritairement. En ce sens, il pointe effectivement une réalité dont je m'étais également fait le porte parole...La réalité de la peur omniprésente et qui envahit nos consciences mêmes...Mais ne nous arretons pas en si bon chemin et réfléchissons plus encore à ce que devrait être la juste philosophie dans ce monde dominé par la peur...précisément.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu