Avertir le modérateur

dimanche, 23 mars 2008

Marchons nous sur la tête ?

Je faisais l'autre jour une visite d'une ferme. Les animaux y sont traités de manière "rationnelle". Les chèvres sont séparées trés tôt de leurs petits. Les males sont tous supprimés sauf quelques uns qui sont gardés pour la reproduction. Tous les jours ces pauvres bêtes sont passées à la traite de manière industrielle, type chaplin dans les temps modernes et les voilà qui retournent dans les hangards. Le paysan m'expliquait  dans le même temps qu'ils trouvaient de moins en moins de personnes pour faire ce métier... !

Je n'ose pas imaginer la manière dont les choses se passent avec les bovins. Il semble que les boeufs sont immédiatement séparés des vaches et ensuite sont engraissés pour être abattus pour nous donner de la viande....Tout ceci de plus finit par revenir un prix exorbitant au consommateur dans les villes alors que c'est vendu une bouchée de pain par ces éleveurs. Donc résumons : nous avons multiplié l'efficacité dans l'agriculture et l'élevage pour pouvoir lutter contre la famine et améliorer la qualité de vie des paysans. Résultat : les prix ne cessent d'augmenter, les cancers se développent et les prix avec eux alors que dans le même temps les lycées sont emplis de jeunes à qui l'on enseigne des matières générales et que l'on prépare à être des intellectuels alors que la plupart n'en ont aucune envie et pendant ce temps nombre d'emplois admirables ne trouvent pas preneurs !. Ne parlons pas de la négation de la nature à laquelle aboutissent ces pratiques qui provoquent peut être un stress et pour les éleveurs, et les animaux... Pourquoi en sommes nous arrivés là ? Pourquoi des métiers ne se développent ils pas pour nous réapprendre à manger humainement et à travailler de la même manière ?

La modernité c'est certain qui a voulu tout rationnaliser et a voulu faire table rase du passé en pensant qu'elle pourrait tout ordonner, tout planifier. Pourtant en voulant rationaliser le monde les philosophes des Lumières ont alerté leurs contemporains sur les limites de l'entendement humain( c'était d'ailleurs le titre d'un grand ouvrage de l'Anglais John Locke). En voulant tout rationaliser nous avons oublié que nous étions fort peu raisonnables et que nous devions demeurer extrêment modestes. Dans le dispositif des Lumières, une autre précaution était prévue : la démocratie législative qui accordait une place considérable à l'organe chargé de faire les lois( le Parlement)au détriment de l'exécutif qui devait lui être subordonné.Nous avons oublié également ces précautions. En Europe, les Parlements se sont dépréciés lorsqu'ils ont été dans l'incapacité de lutter contre les totalitarismes (voire lorsqu'ils ont meme voté les pleins pouvoirs à des dictateurs dans la panique) et ensuite en France lorsqu'ils n'ont pu résoudre les problèmes posés par la décolonisation. Nous devons donc impérativement trouver de nouveaux modèles qui seraient en mesure de limiter les folies des modernes et nous ramener à plus de raison...Comment y parvenir ? Un grand moratoire sur nos institutions serait à mon avis nécessaire et impératif. De même que de grands débats sur nos volontés et notre vision du bonheur, comment voulons nous vivre ensemble ? Les philosophes ont certainement un rôle à jouer dans ces nouveaux états généraux de la cité qu'il faudrait convoquer un jour ou l'autre..Le plus tot sera le mieux sans doute. Souvenons nous en effet de ce qu'écrivait Clémenceau : je préfére les pays ou l'on se parle à ceux on l'on se tait. Nous devons sans doute réapprendre à nous parler....Et pourquoi pas des états généraux du bonheur ? Pourquoi ne pas demander aux Français de se remettre à se parler plutôt que d'attendre des explosions et de discuter dans l'urgence  ?  

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu