Avertir le modérateur

dimanche, 13 avril 2008

La société de l’entourloupe, des comiques et du mépris du « sérieux »


Souvent il m’arrive de m’interroger sur la manière dont les historiens analyseront notre époque. J’ai parfois le sentiment qu’ils verront celle-ci comme la société de l’entourloupe et du comique…Les deux vont parfaitement de pair.
L’entourloupe n’est pas vraiment de l’escroquerie. Disons que c’est une escroquerie avec un petit sourire aux lèvres, matinée d’un certain cynisme. Je fais semblant, je maquille…Je travestis.
Ce travestissement ne dupe plus personne…Et à la longue finit par être déprimant car nous ne parvenons plus à nous constituer des repères et surtout nous avons du mal à construire nos vies, à leur donner un sens, faire en sorte de motiver nos jeunes, les impliquer plus encore dans nos sociétés, dans les groupes que nous constituons et « faire œuvre commune » .
Pour oublier la déprime, pour masquer plus encore celle-ci rien ne vaut l’appel perpétuel aux comiques qui sont plus que jamais sur le devant de la scène. Cela ne fait pas bien d’être « sérieux ». On préfère « ceux qui font rigoler » . Dans un monde un peu plus raffiné on soutient qu’ils ont de l’esprit et l’esprit rime alors avec intelligence. Il est indéniable que l’excès en toute chose est marque de perversion et les « trop »sérieux impénitents masquent certainement des faiblesses. Cependant à choisir, il faut mieux les préférer à ces comiques troupiers et ces faiseurs de plaisanterie qui encombrent nos médias, nos journaux etc…Non que l’humour ne soit pas important. Il l’est pour se retrouver entre amis, pour supporter le quotidien. Mais en fait lorsqu’il constitue une forme d’opium, un cache misère, un oubli de soi et de l’autre, il est définitivement à bannir.
Ce que l’on rejette dans le « trop de sérieux » ce sont ces individus qui ne cessent de nous déprimer en nous interdisant de voir ce que la vie peut avoir de belle…Mais ceux là ne sont pas vraiment sérieux : ce sont des pessimistes. Ils veulent nous faire peur et sont aussi en proximité avec nos comiques en tous genres qui, en masquant le mal, ne font que l’accentuer tout autant.
Revenons donc à une société plus sérieuse, plus juste et plus intelligente…Ce retour implique évidemment et nécessairement humilité, esprit au bon sens du mot mais pas « rigolade » et « entourloupe » perpétuelle…Esprit et mots d’esprit sur le ridicule et l’incohérence peut-être mais nullement « rigolade » perpétuelle et fête qui s’opère toujours « sur le dos » de quelques uns.
Voici ce que le révolutionnaire libéral Sieyés écrivait à propos de tout cela :
« Il faut ajouter (en plus de l’éducation) joindre une simplicité de mœurs légales et de subsistance qui empêche même le particulier de désirer beaucoup au-delà de la portion sociale et cette portion doit être proportionnée au produit de la culture et de l’industrie »  Manuscrits de Sieyès. 1773. 1799 Ou la direction de C. Fauré avec la collaboration de J Guilhaumou et Jacques Valier. Ed H Champion. 1999 p 249
Le sérieux ici consisterait donc à n’être rien d’autre que le « raisonnable »…Le raisonnable n’est pas le produit du « raisonneur » mais de l’homme sérieux qui n’exige pas d’efforts de ses semblables si lui-même se vautre dans le luxe, qui ne donne pas le mauvais exemple en s’illust dans la légèreté et la luxure permanente en venant ensuite critiquer celle-ci et donner aux autres des leçons de moralité. Le « sérieux » à donc à faire avec la cohérence.


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu