Avertir le modérateur

samedi, 28 juin 2008

INJUSTICE


L'injustice survient lorsque les limites sont dépassées.  Il y a plusieurs manières d’opérer un tel dépassement : on peut ignorer les dites limites et penser que l’on peut tout (attitude du despote), on peut transgresser ces limites et penser qu’elles ne sont rien ( attitude de l’escroc); il est également possible de les effacer progressivement en feignant de les respecter ( l’hypocrite et le tenant du « double » langage). Plus subtilement, le dépassement peut s’opérer par le fait de créer de fausses limites pour interdire à celles qui sont véritables d’être vues, d’exister (attitude de l’hyperinterventioniste qui pense qu’il peut tout mais ne sait rien). Enfin, plus « populairement », un individu ou un groupe dépasse les limites lorsqu’il ne sait plus où il va, va au-delà de ce qui peut être accepté, créer des désorientations multiples plutôt qu’il n’aide ses membres et/ou ses voisins à se positionner.
Eduquer consiste notamment dans le fait d’enseigner précisément non seulement le respect de certaines limites mais aussi l’existence de celles-ci. Rechercher - au moins en sciences humaines - consiste(pour moi) a établir les véritables limites, à les mettre au jour.
J’ai toujours considéré que le tragique du dépassement des limites était : d’une part, le sentiment de déchirement à l’intérieur même des individus, une vie hors d’eux-mêmes (une aliénation dirait Marx) et d’autre part, une déliaison à l’intérieur d’une société, honteuse d’elle-même, incapable de rencontrer son semblable, d’entrer en relation avec lui et ainsi devenue faible, pleutre, inutile.
Inutile ? Oui car une société n’a d’avantage que de l’union qu’elle permet de créer entre ses membres, si l’union n’est plus possible, du fait du trop grand étirement des situations, du fait de la « honte » que chacun ressent au fond de lui soit parce qu’il sait bénéficier de privilèges qu’il ne mérite pas, soit parce qu’il est mis au banc sans raison légitime, soit parce que plus personne n’ose parler à personne voyant en l’autre celui qui nous « a pris » une place que nous désirions, à quoi sert cette société ?
Elle devient inutile et les hommes se perdent dans la solitude et s’y rendent malheureux car l’homme n’est pas fait pour la solitude.
Faible ? Une société désunie ne l’est-elle pas ?
Pleutre ? Celui qui est faible à toutes les raisons de ne pas se montrer courageux. Il doit au contraire se faire tout petit mais à force de se faire trop petit c’est la bassesse qui le guette.

01:23 Publié dans JUSTICE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu