Avertir le modérateur

mardi, 09 septembre 2008

Du dialogue idéal

 

J'ai évoqué la nécessité de la discussion dans une note précédente. J'aimerais ajouter qu'il y a cependant deux formes de discussion : celle qui n'aboutit à rien et celle qui donne les effets les plus heureux. La seconde seule importe pour moi et c'est ce que j'appelle la discussion idéale. Elle n'est possible qu'entre interlocuteurs de bonne foi. La bonne foi c'est une croyance pleine de bonté dans son sens le plus plein. Mais le terme exprime mal ce que je ressens en l'occurrence. Je pense qu'elle est plutôt le désir vrai de n'être que dans la vérité avec l'autre sans le tromper ni le forcer. Elle est ce moment d'exception dans lequel, lorsqu'un individu parle il a réellement le sentiment d'être dans le plein accord avec lui-même. Dans ce moment là il me semble alors que celui qui est ainsi voit toutes les portes s'ouvrir devant lui même les plus récalcitrantes. Mais cette ouverture n'est possible qu'en présence d'un autre capable de se trouver dans les mêmes dispositions. Aristote appelait aussi cela la véritable amitié entre personnes de bon aloi( Ethique à Nicomaque).

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu