Avertir le modérateur

mercredi, 10 septembre 2008

De la décision et de l'ouverture

On se demande quelle est la bonne décision ? Comment savoir ce qu'il faut faire ? J'ai une certitude sur ce point. Lorsque l'on prend la bonne décision, nul ne doit nous forcer. Celle-ci ne peut venir que du plus profond de nous comme une évidence. Lorsqu'elle surgit alors tout s'ouvre et sa cale de manière parfaite et sans heurt. Les mauvais hommes d'Etat prennent toujours de mauvaises décisions. Ils pensent ouvrir sur certains points et referment sur beaucoup d'autres. Le grand homme d'Etat est celui qui, au contraire, lorsqu'il décide, prend la décision qui ouvre conjointement de multiples et merveilleuses perspectives. Il est aussi celui qui ne décide pas s'il ne sait pas ce qu'il faut décider. Gouverner c'est peut-être choisir mais ce peut-être parfois de choisir ne pas choisir s'il le faut et si les circonstances le permettent. Le choix, le bon choix est celui qui s'impose à nous comme une évidence aprés - certes et souvent - un énorme travail sur nous même et sur l'objet de notre décision. Travail qui doit s'opérer sans tabou, ni fermetures d'aucune sorte sauf celle de se décider à faire ce qui sera le plus excellent des travaux que nous serons en mesure de faire selon nos possibilités.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu