Avertir le modérateur

vendredi, 26 septembre 2008

L'invention de la crise

D'après les recherches que j'ai pu faire sur la question et qui méritent d'être approfondies, c'est à Durkheim que nous devons l'invention du concept de Crise. Durkheim - fondateur de la sociologie - écrivait dans un contexte particulier. Il faut l'expliquer et le rappeler. En fait, nous étions à la fin du XIXème Siècle et l'Europe ne cessait de régler ses conflits internes (essentiellement des luttes entre la bourgeoisie, l'aristocratie et la classe populaire , luttes mal réglées par la Révolution de 89) par des révolutions et des guerres successives. Recherchant un moyen de pacifier les rapports sociaux, Durkheim - avec d'autres à cette époque - en était venu à critiquer la réflexion philosophique, trop générique, trop marquée par le Kantisme et l'Hégélianisme, trop surtout liée aux Lumières selon lui  - pour créer une science. et enfin espérer toucher  à nouveau le public lettré qui s'était lassé de la philosophie.

Le terme de science impliquait une étude rationnelle de la réalité. Il impliquait ainsi rappel aux "citoyens" de la complexité d'un monde et la nécessité de réfléchir avant de vouloir agir ou réagir (soit pour conserver à outrance soit pour révolutionner à outrance)...L'invention de la crise vint à point nommé. En effet, dire qu'une société, un groupe était en crise revenait en fait à rappeler qu'il n'était pas bien en point et qu'il impliquait des réformes. La crise bloquait les revendications des plus faibles et obligeait les plus forts à se remettre en cause. Il me semble que de loin en loin, l'idée fut ensuite reprise par les autres sciences humaines qui se développèrent par la suite et surtout par l'économie... Ce fut une excellente idée pour pousser à la réforme et aux remises en cause .

La crise a ce double effet bloquant et propre à susciter le doute.

Le problème est que lorsque Durkheim devait la diagnostiquer elle était vraie pour tout le groupe et pour tout le monde et il chcerhait des solutions propres au groupe et à la société qu'il prenait comme un tout...Aujourd'hui nous sommes loins d'être dans cette situation. La crise économique diagnostiquée par nos experts depuis 30 ans en Europe ne paraît pas vraiment être une crise économique. Il en est à son égard comme il en est à l'égard de la prétendue non inflation. Depuis 3o ans , loin d'être en crise, les revenus des classes les plus aisées n'ont cessé d'augmenter et ceux des classes moyennes et populaires de diminuer (enfin d'aprés ce que disent les économistes). La dernière "crise" de la société générale à coûté plus de la moitié du budget de la recherche à notre pays et donc des sommes folles se sont évaporées on ne sait ou. Pendant ce temps en revanche le budget des universités et de l'éducation n'a que peu augmenté ...La crise ne paraît pas en être une...Il se passe autre chose dont j'aimerais bien que nos économistes nous disent ce que c'est. Si c'est une crise il faut alors qu'ils nous expliquent pourquoi dans le même temps les écarts de revenus se sont démultipliés.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu