Avertir le modérateur

dimanche, 21 décembre 2008

Education, philosophie et psychologie

Notre système psychologique peut connaître des impasses. Il peut aussi faire en sorte de faire de curieuses associations. Nous savons cela depuis Hume et Spinoza. Ces derniers ont rapidement compris que nos affects étaient reliés les uns aux autres. J'ai eu l'occasion de me rendre à l'évidence l'autre jour en discutant de ces questions avec un de mes camarades. Nous pouvons par exemple considérer que les études sont impossibles pour nous parce que nous avons vécu dans une forme d'urgence permanente. Au contraire, certains associent études et utilité. Ceux là sont souvent "dominés" par des parents qui "investissent" sur leurs enfants. A ce moment, ces enfants font en sorte de rejeter les logiques d'investissements. Ils finissent par vouloir de la gratuité en tout, et ce même lorsqu'ils étudient et ainsi peuvent être des proies faciles pour certains prédateurs peu scrupuleux. Il faudrait "creuser" ces questions d'association et le rapport que chacun d'entre nous (adultes mais aussi adolescents et enfants) avons avec l'étude. Si une réflexion intense est menée sur l'éducation, les aspects "psychologiques" ne pourront être niés selon moi. Un pays où les hommes ont la "tête bien faite" plutôt que la tête bien pleine (ou vide ce qui revient au même) est un pays en bonne santé, en mesure de résister aux assauts multiples de l'existence...Enfin selon moi...

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu