Avertir le modérateur

samedi, 24 janvier 2009

Pour le savoir

La physique d'Einstein me paraît avoir remis en cause la physique de Galilée en trois points au moins. En effet :

1) Galilée soutenait que les lois qui régissaient la terre étaient identiques à celles régissant la lune. La théorie de la relativité nous a montré qu'il n'en était pas tout à fait de même.

2) Il soutenait (avec Epicure et Démocrite revisité) que la matière était distincte de l'énergie. La formule E = MC2 montre les liens entre énergie et matière.

3) La physique Galiléenne voyait tout en termes de lois rigides. La théorie de la relativité et la remise en cause du concept scientifique traditionnel de loi notamment par Khun et Popper montre qu'il faut abandonner cette vision.

Ce retour physique vers Aristote se retrouve dans le domaine de la philosophie morale et politique : Hiedegger, Arendt, Strauss, Michel Villey et John Rawls pronent malgré tout un tel retour ce même si certains cités se "dissimulent" derrière un Kant interprété de manière peu orthodoxe. Certains de ces auteurs cherchent des compromis entre Anciens et Modernes.  Le coeur de notre crise se trouve dans cet entre deux : nous avons conscience de ne plus croire aux fondamentaux des Modernes mais nous craignons de revenir vers des Anciens qui admettaient par exemple : l'esclavage, la notion "historique de peuple", la différence entre les individus. Pourtant malgré tout c'est à cette remontée d'une telle philosophie que nous assistons aujourd'hui. Le pire est que cette remontée est inavouée...

Il faudrait enrayer cette remontée insidieuse et au contraire revenir vers les Anciens en nous souvenant des leçons des Modernes et en les interprétant à la lumière de ce qu'ils ont pu nous apprendre. Il faut revenir vers eux en cessant de les interpréter comme les Lumières avaient pu le faire, en en refaisant une lecture plus neuve, moins emprunte de préjugés. Notre ré-généressence impose un tel retour. Nous le pensons au moins depuis Rousseau, me semble t- il. D'ailleurs il est fort probable que cette crise a commencé  avec la Révolution française. Le mouvement des idées philosophiques s'étend sur un temps plus long que le mouvement des idées politiques. L'archéologie d'un Freud ou d'un Foucault vont me semble t il en ce sens....Une telle proposition suppose le retour d'une philosophie encyclopédique et savante, voire transversale, tout autant que non savante et spécialisée. En d'autres termes il faut à la fois des savants mais des savants ouverts à la sensibilité d'un peuple porteur d'une sagesse qu'il faut écouter pour refonder la philosophie et refaire d'elle la première servante du savoir au service du plus grand nombre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

23:47 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu