Avertir le modérateur

jeudi, 12 février 2009

La crise de l'intelligence.

 

On nous parle de crise....

Pourtant, notre pays a une richesse inouie : il est en paix avec ses voisins. Il a une terre riche qui lui permet de manger à sa faim. Ses enfants sont éduqués et le nombre de jeunes susceptibles de les éduquer ne manquent pas. Il dispose de grandes villes et d'une aura internationale...Ou est la crise ?

Elle se situerait dans les licenciements actuels et dans le fait que les entreprises gagnent moins d'argent qu'autrefois. Le bon sens voudrait dès lors que nous nous entendions tous et que nous fassions en sorte de répondre collectivement à ce défi qui nous est fait, à trouver les causes de ce déclin et à la perte de valeur de notre économie....Nous avons les moyens de le faire....Il faudrait qu'ensemble nous déterminions un meilleur partage des richesses, de l'éducation et que nous puissions ainsi trouver des moyens de développer notre économie, notre savoir....

Le problème est que lorsque l'on réunit les hommes, les passions se déchaînent. Les avidités de ceux qui ont besoin de pouvoir pour exister se font jour, les maffias se constituent et l'intelligence est étouffée, le bon sens réduit à néant et c'est la force, la peur, l'intérêt qui dominent.

Nous oublions alors les leçons de l'histoire....Athènes s'est mise à décliner lorsqu'elle a condamné le meilleur des siens : Socrate. En le tuant, elle a tué l'intelligence, le souci de soi et de l'autre et ce faisant, elle a fait en sorte de se détruire elle-même. Cet amour avide du pouvoir qui anime certains êtres est en soi porteur de mort. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard que les pouvoirs violents finissent dans la violence car ils sont la violence même. Ils tiennent par la peur et la haine et un jour c'est la peur et la haine qui les renverse. En attendant, ils ont fait beaucoup de mal et il est souvent bien difficile de pouvoir les contrer. Alors que  faire ? Comment vaincre cette force et ce mal du pouvoir ?

Qui pourrait le dire ? L'histoire de la philosophie est malheureusement là pour nous apprendre l'humilité de toute solution simple ou simpliste en ce domaine....Mais rien n'interdit d'y penser à nouveau pourtant....

On ne sait jamais.


 


 


Commentaires

Waou c'est joliment parlé. philosopher c'est aussi prendre le temps de réfléchir pour analyser, pennons-nous le temps de ou pouvons-nous le faire ??
Nos beaux 35h qui devraient nous permettre d'avoir plus de temps pour nous, finalement ne sont pas la cause d'un dysfonctionnement du marché du travail : maintenant pour une semaine de travail qui était réalisée en 39h nous devons le faire en 35h, oui y'a des RTT, encore cela sont relatifs selon les accords de branche (exemple pour un 39h dans l'immobilier = 1jour de rtt par mois, c'est scandaleux) poser des jours de congés, c'est un droit, mais encore une chose a négocier avec son supérieur, qui se passe des fois pas sans difficultés. Finalement vaut mieux faire un 39h on travaille pour un salaire plus conséquent, et en plus sans se poser des questions telles que "est ce que je prend mes RTT ou pas ? " "mais si je le prend pas ça va etre perdue mais mince quand les poser ?" "si je les pose la est ce que ça va déranger Mr X et les collègues ?" - désolé si tu pense que je fais du hors sujet, mais voila a quoi on en vient dans notre société de modernisation ou l'économie de marché prime sur la santé du peuple, et ou penser tranquillement EST UN LUXE.

Écrit par : Sofiedu67 | vendredi, 13 février 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu