Avertir le modérateur

jeudi, 12 mars 2009

De l'intercommunautaire en déshérence.

Que faut-il aujourd'hui penser des relations inter-communautaires ?

Il semble que les haines se développent et s'accumulent, que les écarts se creusent suivant ainsi les écarts et les inégalités culturelles et économiques qui ne cessent de s'aggraver.

Tout ceci est le produit d'une pensée "identitaire" qui pense l'individu en relation avec un groupe ou une "identité", c'est à dire qui le pense en fonction d'une égalité. En d'autres termes, ces êtres pensent qu'ils ne sont eux-mêmes qu'en étant identiques à d'autres dans la haine de celui qui ne leur ressemble pas ou en ressemblant aux autres en pensant comme eux. Ils pensent qu'il leur suffit d'exister en hurlant à la mort de l'autre, à sa disparition. Mais on n'existe pas en massacrant l'autre.

Ceux-ci oublient qu'être soi c'est assumer sa singularité et que le lien à un groupe "ethnique" est soit purement politique soit purement "biologique". S'il est politique, ils devraient se demander s'il est de bonne politique de mépriser ainsi son voisin et de le réduire soit à la misère soit de le contraindre à vivre dans la violence, s'il est biologique, ils ne doivent pas oublier que les hommes appartiennent tous à une même espèce qu'ils le veuillent ou non et que la nature les pousse à préserver, embellir celle-ci en ce qu' l'humanité est gardienne (mais non dirigeante despotique) des autres espèces et de ce tout qu'est la nature.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu