Avertir le modérateur

dimanche, 22 novembre 2009

Les concepts d'évaluation

 

J'aimerais ici faire part d'un ensemble moral qui est assez peu étudié et lancer quelques pistes de réflexion sur celui-ci. Je veux ici parler de ce que j'appellerai les "concepts  d'évaluation.

Mes recherches débutent sur ce thème mais je voudrais ici livrer quelques unes de mes analyses sur ce sujet.

Pour le moment, j'ai découvert qu'il existait des concepts permettant de mesurer la valeur des choses. Il y a ici au moins cinq formes de valeur dont j'aimerais parler mais il est certainement possible d'en recenser d'autres.

Ces valeurs sont la valeur esthétique, la valeur spirituelle, la valeur signifiante, la valeur éthique et la valeur cognitive.

Chaque valeur a son échelle. Il y a des degrès en chacun de ces domaines. Mais ce dont j'aimerais ici m'entretenir concerne les concepts d'évaluation de ces échelles. Il me semble que de tels mesures existent.

En esthétique, prenons un exemple, inspiré ici de la critique de la faculté de juger de Kant, j'aimerais ainsi rappeler qu'il existe certainement plusieurs concepts permettant d'évaluer la qualité esthétique d'un travail. Il y a en effet l'agréable, le beau, le grand, le grandiose, le sublime, le génial. A l'intérieur de chaque mesure il est possible d'intégrer des sous mesures. Il y a une plus ou moins grande valeur du grand, etc...

En valeur signifiante, je distinguerai le néant, l'utile, l'important, l'indispensable, le nécessaire et l'essentiel....Etc...

Notons ainsi que l'utile est ce qui présente un intérêt signifiant. L'important est ce qui présente un intérêt supérieur à ne pas manquer, l'indispensable et ce qui est pour que la chose puisse être pensé. Le nécessaire est ce dont le contraire implique contradiction. L'essentiel quant à lui est le plus que nécessaire. La chose qui, lorsqu'elle disparaît, fait disparaître l'autre chose à laquelle elle est nécessaire. Exemple : l'eau est nécessaire pour la vie mais le coeur est essentiel à celle-ci.

En d'autres termes, si un homme peut survivre plusieurs jours sans boire mais finit par mourir s'il est assoifé,il meurt instantanément lorsque son coeur s'arrête de battre.

Ces concepts évaluants dont la biologie nous confirme l'existence nous montrent ainsi qu'il existe des hiérarchies dans les idées...Qu'elles ne se valent pas toutes et qu'il existe des instruments pour nous permettre d'en mesurer la portée. Comme il existe des instruments pour évaluer les autres formes de la valeur humaine.

Celle-ci peut donc s'exprimer en plusieurs éléments qui se conjoignent ou se disjoignent parfois... Il s'agit juste ici d'une idée à creuser qui peut évidemment s'appliquer à l'éthique. Il y a des actions plus ou moins éthiques et les concepts évaluant ces actions pourraient peut-être se considérer ainsi et en ordre croissant : l'odieux, le corrompu, l'insignifiant, le pointilliste, le légaliste, le soucieux, l'attentionné, le respectueux,  le tolérant, le perspicace, l'intelligent, le visionnaire....

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu