Avertir le modérateur

mercredi, 30 mars 2011

CE N EST PAS LA VERITE QUI BLESSE C EST LE MENSONGE OU L ERREUR QU ELLE DECOUVRE

Une généralité n'est jamais une vérité. Dire cela c'est déjà se contredire puisque c'est une généralité. Il y a donc bien certaines généralités qui sont vraies d'autres pas. Cette généralité, selon moi, en fait partie.

Une généralité fausse selon moi est celle qui soutient qu'il n'y a que la vérité qui blesse....Erreur grossière !

La vérité est un bien et c'est un bien qui guérit de bien des maux. Mais alors que signifie cette phrase et pourquoi l'exprime t on ?

Parce qu'il arrive parfois que certaines paroles dites à certains moments révèlent des erreurs commises, des mensonges ou des hypocrisies et alors il devient douloureux de découvrir que l'on a été trompé ou que l'on s'est trompé. L'âme humaine est ainsi faite. Elle n'aime pas se tromper et c'est tout naturel.

Parce qu'il est certaines personnes qui souffrent et à qui il faut parfois savoir, de temps à autre, ne pas imposer une vérité qu'ils ne sont pas assez robustes pour entendre. Il faut les ménager. Cette vérité peut les blesser.

Parce qu'il est des lieux ou des individus qui n'aiment pas la vérité. Elles les perturbent et ceux qui se sont opposés à des régimes violents et totalitaires le savent. Ils risquent leurs peaux en exprimant la vérité.

Alors, faut-il se taire ? Non, la vérité est un bien et c'est un bien qui guérit de bien des maux.

En effet - si certains avaient lu (comme Malraux par exemple) Mein Kampf, ils se seraient opposés avec plus de violence au nazisme. La vérité était qu'Hitler était un criminel odieux en puissance et si le monde l'avait su il n'aurait pas massacré tant d'innocents.

- si l'on reconnaissait la valeur de certains hommes ou certaines femmes qui souffrent d'être méconnus sur cette terre, il n'y aurait pas tant de souffrances inutiles. En effet, le mal vient de ce que celui qui aurait dû être à une place ne l' a pas occupée et réciproquement. La vérité c'est la vérité de la reconnaissance de chacun pour la place qu'il doit et peut occuper ;

-si l'on écoutait la vérité de chacun, le monde serait plus heureux.

La vérité est donc un bien. Il n'y a que les imbéciles, les fats, les grossiers personnages, l'hypocrisie et le mensonge qui nous blessent. Cela ne veut pas dire, comme Kant l'a soutenu une fois ( mais il avait écrit autre chose dans d'autres textes on l'ignore parfois) qu'il faut toujours dire la vérité. Il faut savoir égard à l'autre, aux conséquences de son dire...Aussi....Ce n'est pas la vérité qui blesse en effet mais le mensonge, l'erreur, l'hypocrisie ou tout simplement la souffrance qu'elle voile parfois et qui mérite prudence, égard ou réserve.

Ceci dit la vérité est un bien car elle est la seule qui permet de préparer à la liberté, bien plus cher encore que tous les autres biens, plus cher que la vérité.

Mais sans vérité, aucune liberté ne peut se construire. Le probléme est que sans liberté, il est difficile de dire le vrai...C'est ici à nouveau un cercle, celui de la liberté.


 

 

06:37 Publié dans VERITE | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu