Avertir le modérateur

jeudi, 15 septembre 2011

Colloque sur la honte, 2èmes rencontres sur l'éthique et l 'éthique appliquée de Grenoble

D-pliant Honte-1.pdf

D-pliant Honte BAT.pdf

mercredi, 07 septembre 2011

LA VEUVE, L ORPHELIN ET L ETRANGER...OU L OUBLI DE L ESSENTIEL

Voilà la rentrée scolaire qui s'opére et un terrible drame à Mulhouse vient réveiller les consciences...Bien qu'il me paraisse étouffé et que les consciences me paraissent peu touchées par ce drame...Mais oui car l'étouffement s'est malheureusement et cruellement et cruellement déroulé aiilleurs...Il a touché deux jeunes enfants et une femme qui avait perdu l'amour de sa vie et qui ne supportait plus, ni la misère, ni la solitude...

En effet, une femme de 49 ans s'est tuée, en cette rentrée scolaire 2011, aprés avoir étouffé ses deux enfants à Mulhouse. D'aprés les premiers résultats de l'enquête : elle ne supportait plus la vie depuis la disparition de son mari...

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/haut-rhin-elle-se-suicide-apres-avoir-etouffe-ses-deux-enfants-06-09-2011-1420846.php 

Drame terrible qui montre l'état éthique et moral de notre société (et de notre monde certainement car je ne suis pas certain que cela soit mieux ailleurs, c'est peut-être pire, je ne sais, je ne vis pas ailleurs) indifférente à l'autre et au plus démuni. Drame cruel qui montre et qui explique les raisons pour lesquelles les Anciens privilégiaient trois catégories de personnes dans le souci d'éthique et de justice  :

- la veuve et l'orphelin d'un côté ;

- le résident, ou l'étranger de l'autre.

L'un et l'autre semblent au contraire de plus en plus en situation précaire...Ils sont non pas seulement écoutés, pris en compte mais souffrent d'une cruelle solitude et d'un rejet...Le discours sur le sujet : le discours dominant est un discours de haine et de rejet, un discours qui favorise la "réussite sociale" en oubliant finalement ce que mot de réussite signifie réellement.

Est ce une réussite pour un pays ou une ville de voir ainsi un drame se dérouler de la sorte ? Que faisons nous et que faire pour prendre en compte cette souffrance et lui trouver des moyens de ne plus produire de tels drames ?

Que faisons-nous , nous intellectuels et nous "philosophes" face à ce que Bourdieu appelé la misère du monde, la sous-France dont on parle de moins en moins, innondés que nous sommes par des informations qui me paraissent devoir passer sous silence ce qui compte réellement et les moyens d'enrayer les véritables misères de notre monde misérable peut-être lui-même...Rien ?

Nous nous taisons et ceux qui ont la parole dans les médias sont ceux qui soit prônent la violence et la réponse radicale, soit prônent encore plus d'indifférence au nom d'un souci d'excellence, certes qui est lui aussi ignoré mais dont la nature même est ignoré aussi...Car être excellent, est ce seulement être riche de ses millions ou de ses diplômes ? L'argent est utile, je le répèterai toujours et je ne suis pas de ceux qui "crachent" bêtement sur lui car c'est un moyen efficace...Mais ce n'est qu'un moyen, rien de plus...Un outil et l'outil ne pense pas. Il faut penser pour lui...et penser en Français c'est aussi "panser"...L'argent doit donc aussi parfois servir à panser des plaies et à prévenir celle des plus démunis, des plus faibles, des plus isolés de ce monde..de ce pays, de nos villes...La veuve, l'orphelin et l'étranger...

 

 

 

 

jeudi, 01 septembre 2011

COMMUNIQUER EST CE BIEN INFORMER OU AUTRE CHOSE ?

Une enquête d'un site de voyages (http://tripadvisortripindexfrance.blogspot.com/2011/07/final-intl.html) indiquerait que Paris serait l'une des villes les plus chères au monde, il serait des plus difficile de s'y loger, s'y nourrir, de prendre un taxi, boire un verre. Ces personnes qui parcourent le monde de long en large savent de quoi ils parlent !!!.

Certes les comparaisons sont bizarres. Pourquoi une Pizza ? et un Martini ? Mais bon on peut supposer ici qu'il s'agissait des fondamentaux : manger, se loger et boire...Mais de l'alcool !!! Tout ceci n'est pas trés "politiquement corect"...

Mises à part ces considérations cette information donne à réfléchir sur le fait que ces choses là sont assez peu dites, assez peu étudiées dans notre beau pays qui s'aime et aime tant ce qu'il est...

Voilà que certains se plaignent et ils sont qualifiés par les comiques et les communicants qui nous gouvernent et qui dominent désormais le champ politique et étouffe le champ philosophique ...(intéressant de noter que comiques et communication sont assez proches en français) de rabat-joie, de tristes sirs, d'empecheurs de faire en sorte que la fête se fasse...

Mais que dit cette enquête au demeurant ? Deux choses, me parait-il : - d'abord que si nous communiquons beaucoup et si nous rions beaucoup en France, il semble que l'essentiel des salaires soit désormais consacré aux fondamentaux ce qui laisse peu de place pour le vrai fondement de toute vie humaine : l'amitié, la rencontre, la vie dans toute son ampleur...Communiquer ce n'est donc pas informer car dans in-fomer il y a bien formation et je ne vois guère cette information dans nos journaux de grande audience ce qui permettrait ainsi de donner à nos politiques des idées pour réfléchir à la souffrance Française si peu prise en compte désormais ;

                                                            - cette enquête nous indique également que des choses ont changées dans ce pays sans que nous en connaissions la cause.

Que s'est-il passé ? Pourquoi en 2O ans ou 30 ans les choses se sont-elles ainsi dégradées et qu'est ce que la philosophie a fait pour aider à penser ces questions ?

Il semble que celle-ci se soit éloignée du champs du réel...Il semble que celle-ci ait fini par considérer qu'il ne fallait plus parler de la sous-France...Alors toute une tradition de la philosophie française de Sartre à Bourdieu et Foucault s'est éteinte, absorbée qu'elle semble avoir été dans les années 80 par une philsophie médiatique qui a trouvé les moyens d'étouffer tout le reste..Pourquoi, comment ? J'ignroe comment ceci est advenu mais je le constate..

Une réponse peut cependant peut-être être hasardée. Je l'ai trouvé en visionnant récemment une excellente rediffusion de la premiére apparition de BHL à Apostrophe, accompagné de Glucksman. Ces derniers s'attaquaient (brillamment et à juste titre) à la violence de ceux qui les contraient et au caractére salace de certains propos...Ils avaient totalement raison mais ce faisant ils ont installé une manière de faire de la philosophie en réaction à ce qui se passait et contre lequel il faut peut-être réagir sans violence cependant ni animosité...mais dans la réflexion..Or en réfléchissant à l'histoire de la pensée contemporaine que constate-t-on en France ?

Dans les années 60 et 70, la philosophie critique française s'était en effet installée dans une forme de radicalité peu soucieuse de l'autre qui a conduit à des excés.

Ces excés et cette violence verbale expliquent certainement en partie la situation actuelle de la victoire des comiques et de la communication sur la philsophie...Aprés avoir invoqué le souci de l'autre c'est son ignorance progressive qui s'est cependant peu à peu affirmée ...à l'insu me semble t il des nouveaux philosophes évoqués plus haut.

Mais d'autres causes plus profondes expliquent cette taisance (déclin de l'idée de culture et post-modernité notamment) .Il faudrait faire l'inventaire de tout ceci. De plus, il serait  temps  qu'une philosophie pratique et ouverte, soucieuse d el'autre et de la modération mais soucieuse aussi de vrai accepte de prendre la parole pour évoquer cette sous-France dont on ne parle pas et qui finira bien si on continue à l'ignorer par nous exploser en pleine figure....Et alors là, il sera trop tard pour ré-agir...

A bon entendeur salut ! 

 

                                                                   

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu