Avertir le modérateur

jeudi, 30 octobre 2014

ARISTOTE ET LE REJET DE LA MORALE SACRIFICIELLE

Depuis Ricoeur et bien d'autres on distingue l'éthique de la morale. Une des raisons de cette distinction sans doute conventionnelle repose sur le fait que l'éthique n'est pas sacrificielle contrairement à la morale. On peut aisément trouver une genèse de cette distinction chez Aristote, comme Ricoeur le note bien lorsqu'il écrit suivant la formule célèbre qu' elle est souci de conjonction constant avec soi. L'homme droit, indique Aristote ne connaît jamais la honte. Il ne dit pas aux autres de faire ce qu'il ne fait pas et ce autant que faire ce peu mais surtout la vertu, arêté et donc plutôtexcellence n'est autre

qu'une disposition à agir d'une façon délibérée consistent en une médiété relative à nous laquelle est rationnellement déterminée comme la déterminerait l'homme prudent1.

Aristote entend bien nous indiquer qu'il s'agit, en premier lieu, d'une « disposition » et donc d'un travail acquis, consenti, travaillé mais aussi effectivement disposé et réellement bien disposé mais également qu'elle est relative à nous avant tout certes par référence à l'image du prudent. En d'autres termes, il faut toujours chercher à se conformer par analogie au prudent ou plus exactement au sage pratique – et non théorique – mais cette référence doit tenir compte de soi, avoir souci de ce que nous sommes et de la situation dans laquelle nous nous trouvons.

L'éthique  n'est pas morale ici car elle exclut cette tendance au sacrifice qui finit toujours par réclamer elle-même en retour une démarche sacrificielle. Elle a d'abord souci du vivant. Elle n'exige pas la conjonction ou lien à tous prix mais bien une conjonction possible, envisageable en partant de soi et donc d'abord un lien avec soi qu'il ne faut jamais rompre. Elle est soin de soi comme l'indique fort bien les récentes traduction du Nous qui renvoie non nécessairement  l'intellect mais au soin, au regard, au fait de sauver ce qu'il faut impérativement sauver.

 

 

1Erhique à Nicomaque, précitée Trad. Tricot 1107 a 5

 

ALIENATION AU TRAVAIL

conseil : http://www.dvdclassik.com/critique/the-offence-lumet. Excellent film sur une autre forme de l'aliénation au travail

mardi, 28 octobre 2014

ETHIQUE ET DROIT. PAUL RICOEUR

Voici qu'écrit Ricoeur dans soi même comme un autre  montrant que le lien entre éthique et droit est encore à penser...

Quand l'esprit d'un peuple est perverti au point de nourrir une éthique meurtrière, c'est finalement  dans la conscience morale d'un petit nombre d'individus que se réfugie l'esprit qui a déserté des institutions devenues criminelles...

ETHIQUE ET DROIT. PAUL RICOEUR

Voici qu'écrit Ricoeur dans soi même comme un autre  montrant que le lien entre éthique et droit est encore à penser...

Quand l'esprit d'un peuple est perverti au point de nourrir une éthique meurtrière, c'est finalement  dans la conscience morale d'un petit nombre d'individus que se réfugie l'esprit qui a déserté des institutions devenues criminelles...

lundi, 27 octobre 2014

VERNANT PANDORE ET LA QUESTION DE LA CULPABILITE

Belle prestation et beau travail, au lycée de Sèvres, de C. Michalewski ici...http://www.dailymotion.com/video/x7ktfq_j-p-vernant-le-mythe-de-pandore_school...(53.21 environ) pas de culpabilité dans le mythe de Pandore contrairement au mythe d'Eve chez Vernant...Pourquoi une telle insistance à la fin de la vie de JP Vernant pour nier ce point...

A creuser sans nul doute ??

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu