Avertir le modérateur

jeudi, 06 novembre 2014

HONTE ET EDUCATION

Programme - JE Honte et éducation - 05.12 (1).pdf

 

 

 

 

Vendredi 5 décembre 2014

 

Honte et éducation

 

 

Journée internationale d'étude organisée à l'Ecole supérieure du professorat et de l'éducation (Espé) de l'académie de Créteil avec le soutien du Laboratoire Lettres, idées Savoirs (Lis) de l'Université Paris-Est Créteil (France) et en lien avec la Chaire d'éthique appliquée de l'Université de Sherbrooke (Canada) et l'Université de Cluj, département d'éthique et d'éthique appliquée (Roumanie).

 

 

Lieu : Rue Jean Macé. 94380 Bonneuil sur marne.

 

Tel 01 49 56 37 00

 

 

 

Objectif de cette rencontre : réfléchir sur les usages de la honte en éducation, les conséquences de celle-ci et les différentes formes de cet usage suite notamment à la publication d'un ouvrage collectif (La honte, philosophie, éthique et psychanalyse. Editions du Cercle herméneutique. 2014).

 

Différents professionnels seront présents afin de poursuivre les recherches transdisciplinaires entreprises sur le sujet et s'interroger sur le rôle que l'éthique et l'éducation peuvent jouer dans l'éradication ou, à tout le moins, l'amoindrissement des méfaits de ce qui se présente, pour certains, comme une arme redoutable et, pour d'autres, un mal necessaire.

 

Rencontre ouverte à tous les personnels, étudiants et chercheurs.

 

8 h 45: Accueil des participants ( pause café)

 

 

9h15 Aux sources de la honte.

 

Présidence André Lacroix (Université de Sherbrooke)

 

9h15 Monique Schneider ( Directeur de recherche émérite au CNRS).

 

- La honte comme prise en flagrant délit d'exister

 

9 h45 Coralie Camilli (Université Paris Est Créteil)

 

-Le rôle de l'éducation dans la culpabilité de Joseph K.

 

10h15 Jean-Jacques Sarfati (LIS, Université Paris Est-Créteil, Académie de Versailles)

 

- La place du conflit dans l'usage éducatif de la honte.

 

10h 45-11 Heures échanges avec la salle.

 

 

11 heures : La honte, sanction ou punition ?

 

Présidence Jean-Jacques Sarfati (Lis Université Paris Est Créteil.Académie de Versailles).

 

11 heures Pierre-Yves Quiviger, (Université de Nice)

 

- Une peine afflictive peut-elle être éducative ?

 

11h30 Thomas Dequin (Université de Rouen,Espé de Rouen)

 

- De la punition à la responsabilisation ; variations de la honte dans le domaine éducatif.

 

12 h. Guy Chouraqui (Université de Strasbourg).

 

Prenez y garde, le bonnet damne ! Effets psychologiques de l'usage de la honte dans le domaine éducatif.

 

12h30 -12h45 échange avec la salle.

 

 

Pause déjeuner.

 

 

13 heure 45. Honte et éducation, désastre pédagogique ou nécessité incontournable ?

 

Présidence Jean-Jacques Sarfati (LIS, Université Paris Est-Créteil, Académie de Versailles).

 

13 h 45. Jean Lauxerois ( Professeur émérite de chaire supérieure Paris)

 

Honte et éducation une aporie ?

 

14h15 Jean-Charles Pettier (Université Paris Est Créteil . Espé de Créteil).

 

La honte, un ressort pour l'apprentissage ?

 

14h 45 Bernard Feldman (Unesco, Université de Tel-Aviv)

 

De la honte à la violence, l'effet préventif de l'éducation.

 

15h15 Ion Copoeru (Université de Cluj, Roumanie).

 

Fierté et honte. A partir de l'expérience des immigrées roumaines (co-écrit avec Cristina Tirhas).

 

15heures 45–16 heures Echange avec la salle. Pause-café dans les locaux de l'espé de Créteil, site Bonneuil sur marne.

 

 

16h15. Honte et éducation chez les élèves, les adultes et les enseignants : problème social ou culturel ?

 

Présidence Ion Copoeru (Université de Cluj. Roumanie).

 

16h15 André Lacroix (Université de Sherbrooke, Québec)

 

La honte, aperçu du système canadien et honte en général.

 

16h45. Irène Pereira ( Lycée Louis Bascan. Rambouillet)

 

Honte de classe, honte en classe.

 

17h15. Philippe Watrelot (Université Paris IV. Espé de Paris.)

 

Honte et pédagogie : une question de honte sociale ?

 

17heures 45 échange avec la salle.

 

 

Clôture des débats. 18h15 

lundi, 03 novembre 2014

L'entre soi et l'antre du soi...

L'éthique, ce colloque perpétuel dans l'entre d'un soi qui se sait toujours possiblement autre... ?

L'entre soi et l'antre du soi...

L'éthique, ce colloque perpétuel dans l'entre d'un soi qui se sait toujours possiblement autre... ?

jeudi, 30 octobre 2014

ARISTOTE ET LE REJET DE LA MORALE SACRIFICIELLE

Depuis Ricoeur et bien d'autres on distingue l'éthique de la morale. Une des raisons de cette distinction sans doute conventionnelle repose sur le fait que l'éthique n'est pas sacrificielle contrairement à la morale. On peut aisément trouver une genèse de cette distinction chez Aristote, comme Ricoeur le note bien lorsqu'il écrit suivant la formule célèbre qu' elle est souci de conjonction constant avec soi. L'homme droit, indique Aristote ne connaît jamais la honte. Il ne dit pas aux autres de faire ce qu'il ne fait pas et ce autant que faire ce peu mais surtout la vertu, arêté et donc plutôtexcellence n'est autre

qu'une disposition à agir d'une façon délibérée consistent en une médiété relative à nous laquelle est rationnellement déterminée comme la déterminerait l'homme prudent1.

Aristote entend bien nous indiquer qu'il s'agit, en premier lieu, d'une « disposition » et donc d'un travail acquis, consenti, travaillé mais aussi effectivement disposé et réellement bien disposé mais également qu'elle est relative à nous avant tout certes par référence à l'image du prudent. En d'autres termes, il faut toujours chercher à se conformer par analogie au prudent ou plus exactement au sage pratique – et non théorique – mais cette référence doit tenir compte de soi, avoir souci de ce que nous sommes et de la situation dans laquelle nous nous trouvons.

L'éthique  n'est pas morale ici car elle exclut cette tendance au sacrifice qui finit toujours par réclamer elle-même en retour une démarche sacrificielle. Elle a d'abord souci du vivant. Elle n'exige pas la conjonction ou lien à tous prix mais bien une conjonction possible, envisageable en partant de soi et donc d'abord un lien avec soi qu'il ne faut jamais rompre. Elle est soin de soi comme l'indique fort bien les récentes traduction du Nous qui renvoie non nécessairement  l'intellect mais au soin, au regard, au fait de sauver ce qu'il faut impérativement sauver.

 

 

1Erhique à Nicomaque, précitée Trad. Tricot 1107 a 5

 

ALIENATION AU TRAVAIL

conseil : http://www.dvdclassik.com/critique/the-offence-lumet. Excellent film sur une autre forme de l'aliénation au travail

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu